Jean Massines et Jean Pideil, Transhumants Catalans

Voici un témoignage recueilli par Annie de Pous sur les derniers bergers qui venaient à Roquefort.Ces documents ainsi que les photos ont été transmis par Gérard Rabat,ancien maire de Py, à Madame Martine Cantié qui à son tour nous les a fait parvenir.

C’est Marguerite Massines, épouse de Jean Massines et belle-sœur de Jean Pideil qui parle.

« J’habitais Py et étant jeune j’accompagnais avec mon frère le troupeau paternel qui allait passer l’hiver à Roquefort des Corbières.

Partant de Py, nous suivions la route jusqu’à Marquixanes et de là on prenait la route d’Arboussols jusqu’à l’entrée des gorges. On passait ensuite au monastère de Marcevol, Montalba, Cassagnes, La Tour de France, Tautavel, Vingrau, Embres, St Jean de Barrou, Fraisse et Roquefort. »

JeanMassine
JEAN MASSINES né le 25 novembre 1900 à PY et décédé le 27 octobre 1982 à PRADES.

 

Jeanpideil
 JEAN PIDEIL né le 14 août 1902 à PY et décédé le 16 mars 1971 à CARCASSONNE surnommé MARTINE

 

Du village de Py dans les Pyrénées Orientales jusqu’à Roquefort, il y a 126 km environ.

Les bergers couvraient la distance en six jours soit une moyenne de 20 km par jour.

Au retour, l’itinéraire était un peu différent, afin d’éviter les vignes en pleine végétation.

Roquefort, Embres, Cucugnan, Maury,Lesquerde, St Martin, Prat de Sournia, Sournia, Roca Jalera, Catlhat, Py.

Transhumance de Py

 

CHEVRES PY&nota

TORRES Marc dernier Berger 4

Marc Torres, le dernier berger de Roquefort.

 

Publicités