ARCHEOLOGIE PATRIMONIALE

Fin avril 2017, une équipe d’archéologues  de l’INRAP de Perpignan,           ( Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) est venue à Roquefort faire des fouilles sur le site du futur lotissement de La Capelle, en face du cimetière.

IMGP4231

Cette recherche s’est révélée fructueuse puisque l’équipe de l’INRAP a mis à jour des fragments de poterie de l’époque du néolithique ainsi que la présence supposée d’un puits.

IMGP4216

Cette découverte atteste donc de la présence d’habitants dans notre commune à une époque fort reculée. En effet, en Europe occidentale, le Néolithique ou âge de la pierre polie, s’étend de 6000 ans avant J-C à 2200 avant J-C, soit le début de l’âge de Bronze.

Durant cette période, l’homme abandonne le nomadisme pour adopter une vie sédentaire et produire lui-même ses biens de consommation en cultivant la terre et en élevant des animaux domestiques même si la chasse et la cueillette continuent de fournir une partie importante des ressources alimentaires.

A l’industrie de la pierre s’ajoutent le travail de la terre cuite et des tissus tandis que l’organisation des groupes humains devient de plus en plus élaborée et entraîne une division du travail.

IMGP4223

Il est à noter que déjà en 2008, une campagne de prospection, le long de la vallée du Rieu, entre Roquefort et Sigean, avait permis la découverte de cavités sépulcrales contenant des restes d’un enfant et d’un adulte ainsi que d’une parure en coquillages attestant d’une occupation humaine.

IMGP4226

Peut-être que dans un futur proche, la construction du TGV permettra la réalisation de nouvelles fouilles et la découverte d’indices préhistoriques? Il reste à souhaiter que les archéologues auront le temps nécessaire pour leur travail et qu’un « malencontreux » coup de pelle mécanique ne viendra pas détruire le gisement comme cela avait été le cas en 2008 quand un dolmen sur la commune de Lapalme avait été arasé!

IMGP4228